Retour
Matthias

La charte: thématiques transversales

Last but not least, pour le dernier épisode de cette série d’articles sur la charte, nous abordons une série de thématiques transversales. Il s’agit des thématiques de la communication, de l’inclusion, de l’empreinte écologique interne, du respect des normes éthiques et, enfin, du choix des fournisseurs. NewB place-t-elle la barre haut à ce sujet ? A vous de nous le dire !

Communication et marketing : le souci de la transparence

A ce sujet, il nous a semblé pouvoir réellement nous démarquer des pratiques de certains acteurs existants. Notamment, en sortant de l’utilisation d’un langage ultra-promotionnel et en favorisant une communication honnête, transparente, simple et sans jargon. Le ton adopté se veut être le plus didactique possible et l’effort et mis sur la vulgarisation. Ensuite, en privilégiant autant que possible les canaux digitaux propres à NewB et le bouche-à-oreille afin de limiter le recours à la publicité payante. Saviez-vous que le coût d’acquisition d’un·e client·e dans le secteur bancaire se jauge à hauteur de quelques centaines d’euros en moyenne ? Avec des client·e·s qui viendront davantage par « affinité éthique », NewB espère pouvoir faire mieux tout en restant sobre dans l’usage de ses moyens. Autre point fort : NewB évite de lier ses produits à des symboles ou attributs émotionnels non-pertinents qui joueraient sur les affects de son audience.

Mais c’est surtout en publiant de manière transparente les projets qu’elle financera que NewB fera la différence. Cela s’applique à la fois dans le cadre des crédits aux particulier·e·s et aux professionnel·le·s, de son portefeuille financier (l’excédent de liquidités non-affectés dans les crédits) ainsi que dans les fonds d’investissement proposés aux particulier·e·s. En quelques clics sur le site de NewB, les client·e·s devront pouvoir visualiser très concrètement les projets ou les entités (entreprises, autorités publiques, etc.) qui seront financées grâce à leur argent. Ce même souci de transparence est également présent pour les produits et leur tarification : « NewB propose une tarification simple et met en évidence les risques potentiels, frais d’utilisation ou autres limitations inhérentes à ses produits. NewB veille à ce que sa clientèle dispose d’une information compréhensible, fiable, aussi simple que possible ».

Accessibilité et inclusion : les défis d’une banque en ligne

Dans ses tout derniers engagements en matière de communication, NewB stipule vouloir « permettre un accès adapté aux contenus informatifs pour toutes et tous ». En guise d’illustration concrète : la mise en place d’un groupe de travail spécifique à l’élargissement du nombre de langues utilisées dans la communication et la mise en place du protocole AnySurfer permettant aux personnes malvoyant·e·s d’utiliser le site internet. Ce sont là les premiers jalons d’un ensemble de mesures visant à favoriser l’inclusion au sein de NewB, un chantier important mais pour lequel il faudra malheureusement faire preuve de patience.

Le reste, c’est le thème 8 « Accessibilité et inclusion » qui en fait son cheval de bataille. Ce chantier sera vaste, très vaste, au vu des défis auxquels NewB sera confronté en tant que banque en ligne. NewB s’engage à analyser la faisabilité de tout une série de solutions qui permettront de favoriser structurellement l’accessibilité des services NewB. Petit tour d’horizon :

Par ailleurs, NewB veut étroitement consulter les associations et personnes qui ont un vécu et une expertise de première ligne sur les sujets de l’exclusion financière afin d’être au plus proche de leurs attentes et besoins. NewB a la chance de pouvoir baliser son approche en matière d’inclusion à la lumière de l’expertise de certaines de ses organisations membres et entend bien en profiter. Enfin, NewB favorise les fournisseurs qui appartiennent à l’économie sociale, par exemple les entreprises de travail adapté ou d’insertion socio-professionnelle. Elles, ce n’est pas à démontrer, sont dans leur essence de réels pourvoyeurs d’inclusion.

Empreinte écologique interne : chaque geste compte

On ne va pas se le cacher, l’impact environnemental d’une banque comme NewB se joue davantage dans les projets qu’elle décide de financer par le biais de ses crédits et de son portefeuille financier. Toutefois, NewB décide de porter une certaine attention à l’empreinte écologique de son fonctionnement interne, c’est-à-dire à son activité de bureau.

Cela se traduit, entre autres, par la limitation de son utilisation d’énergie et de ses émissions, par une bonne gestion de ses déchets et par des politiques d’achat et de mobilité raisonnées. A ce sujet, la mesure phare la plus significative est le fait que NewB ne propose pas de voitures de société aux membres de son personnel. Ceux·celles-ci sont encouragé·e·s à utiliser transports en commun, vélo ou voitures partagées dans le cadre de leurs déplacements professionnels. Par ailleurs, NewB dispose d’une politique d’achat raisonnée et une procédure permettant d’estimer au mieux la consommation de certains biens afin d’éviter le gaspillage. Sont notamment concernés les cartouches d’encre, le papier d’impression, les fournitures de bureau, les appareils électroniques ou encore la nourriture des événements. Pour susciter le plus d’adhésion possible des membres du personnel à ces mesures, la charte prévoit également des moments de sensibilisation et de formation en interne. 

Exiger le meilleur de soi et des autres

Exiger le meilleur de soi en termes d’éthique est une posture que NewB entend scrupuleusement adopter. Pour placer ses ambitions éthiques à un niveau plus élevé, NewB souhaite par ailleurs respecter les initiatives internationales mais aussi les normes, labels et certifications éthiques belges qui s’appliquent à son secteur.

Plus compliqué est d’exiger de ses fournisseurs qu’ils·elles mettent la barre tout aussi haut. C’est pourtant ce à quoi NewB s’est engagée dans la thématique « Fournisseurs » de la charte. L’idée : œuvrer à la diffusion la plus large possible des normes que NewB se fixe. Sont visées dans ces mesures toutes les entités qui fournissent à NewB des biens et services indispensables au bon fonctionnement de la banque. Tous les fournisseurs qui représentent un volume annuel de plus de 5.000€ sont soumis à un processus d’évaluation leur octroyant un score économique et éthique. La méthodologie prend en compte des critères tant économiques (coût, analyse de faisabilité,…) que sociaux, environnementaux ou relatifs à la gouvernance. L’importance relative des deux scores (ou pondération) dans la décision finale dépend du type d’activité concernée. Mais il est important que la pondération soit déterminée pour chaque type d’activité avant que les candidats fournisseurs ne soient analysés. Lorsque NewB est contrainte, par manque d’alternative, d’opter pour un fournisseur au score éthique faible, alors elle devra répertorier, motiver et argumenter ce cas de manière exhaustive. NewB ne manquera pas de rencontrer ce genre de dilemmes dans le futur parcours de la banque. Limiter son recours à de tels fournisseurs est essentiel mais attendre gentiment que tous ses voisins soient « propres » avant d’avancer n’est tout simplement pas une option pour NewB.

Vous n’êtes pas encore inscrit·e à notre newsletter ? Vous ne voulez manquer aucun article ?

Inscrivez-vous à la newsletter !

 

Vous avez une question ou voulez nous donner votre avis ? N’hésitez surtout pas à nous envoyer un mail à l’adresse [email protected] en mentionnent « charte » dans l’objet du mail.

Vous n'êtes pas encore coopérateur ou coopératrice et souhaitez le devenir ? Restez informé·e : il sera bientôt à nouveau possible de nous rejoindre.

Restez informé·e : abonnez-vous !

Notre newsletter est un moyen de communication précieux pour vous informer, vous consulter et vous permettre de participer à la vie de notre coopérative.

Inscrivez-vous ici pour ne rien rater de notre actualité