Assemblée générale: les réponses à vos questions 03/07/2019 . NewB

image that represent Assemblée générale: les réponses à vos questions

Chose promise, chose due, voici une compilation de vos différentes questions posées à l'occasion de notre assemblée générale. Nous avons également tenté de vous répondre de manière personnelle autant que possible mais, si nos pigeons voyageurs s'étaient égarés en chemin, la réponse à vos interrogations devraient se trouver dans cet article.

Q1 - Avez-vous des experts (non-banquiers) pour évaluer la durabilité (au sens développement durable) des investissements ou en consultez-vous pour chaque investissement ?

Dans un premier temps, la politique d’investissement de NewB se focalisera sur des obligations d’État belges en raison de leur caractère local et de la sécurité qu’elles apportent. 

Au terme de cette première phase, nous devrons ensuite évaluer la pertinence d’engager des expert.e.s en interne pour ce genre de travail d’évaluation.

Notez également que plusieurs membres de notre conseil d’administration possèdent déjà des expertises en la matière, notamment Bernard Bayot (Financité) et Valérie Del Re (Greenpeace).

Q2 - Combien de personnes ont déjà souscrit à une assurance chez NewB et combien en faudrait-il au minimum pour que NewB devienne une banque ?

À ce jour, 189 coopératrices et coopérateurs nous ont déjà fait confiance pour l’assurance de leurs véhicules. Ceci est encourageant mais insuffisant au regard de nos objectifs qui prévoient des chiffres plus élevés tout en restant raisonnables. Nous tablons sur la souscription de 70 contrats automobiles par mois.

Q3 - Est-il prévu à moyen ou long terme de confier la conclusion « vente » des polices d’assurance à des courtiers qui sont quand même une garantie d’indépendance et de neutralité ?

Non cela n’est pas prévu. NewB distribue directement les assurances qu’elle a contribué à mettre sur le marché. Et nous pensons que cela est rassurant pour l’assuré car NewB appartient à ses clients et n’a pas de raison de proposer une solution qui n’est pas dans l’intérêt des coopératrices et coopérateurs. Nous vous rappelons qu’il n’y a pas chez NewB de bonus ou de mécanisme similaire qui est lié aux chiffres de vente ou aux bénéfices réalisés.

Q4 - Notre courtier peut-il transférer nos assurances voitures et maison chez NewB ?

Le terme « transférer » n’est pas adapté. Vous pouvez souscrire aux différentes assurances proposées par NewB et nous nous chargeons de mettre fin aux contrats que vous aviez souscrits précédemment, par l’intermédiaire de votre courtier actuel. Nous avions d'ailleurs consacré un article de blog à ce sujet pour l'assurance auto.

Q5 - Les assurances NewB seront-elles compétitives aux principales assurances actuelles en ce qui concerne « habitation et familiale » ou la souscription veut elle uniquement avantager NewB ?

Nos produits sont compétitifs sans être les moins chers du marché. Nous avons déjà adapté nos tarifs en fonction de vos permiers retours et  avons alors remboursé et adapté les primes des client.e.s qui avaient déjà souscrit à cette occasion. Il ne s'agit absolument pas d'une pratique habituelle sur le marché mais cela correspond aux valeurs de notre projet. Si vous constatez que nous sommes plus chers, prenez directement contact avec nous pour en parler et regardez avec nous ce qui est possible.

Q6 - La relance téléphonique avec le Village N1 c’est quoi au juste ?

L’équipe du Village N°1 est chargée de contacter une partie de nos coopératrices et coopérateurs afin de les informer sur l’état d’avancement de notre projet. Nous testons là une autre approche de communication et ceci en plus de notre site web, newsletter, article de blog. Lors de la conversation téléphonique, le collaborateur du Village N°1 se propose de remplir un questionnaire internet permettant d’envoyer un lien par mail afin que le coopérateur ou la coopératrice puisse réaliser sa proposition d’assurance auto. Le Village N°1 n’effectue aucune prestation pouvant relever de la distribution d’assurances et limite strictement les entretiens téléphoniques à fournir des informations introductives tout à fait générales sur NewB et ses produits d’assurances.

Q7 - La carte GoodPay coûte 2.000€/mois à NewB. De plus, +/- 5.000€ ont été versés en 2018 aux organisations sociétales membres de NewB (coopérateur A). Pourquoi le résultat financier du programme GoodPay n’est-il pas au minimum équilibré ?

Le programme GoodPay coûte en effet à la coopérative en moyenne 2.000€/mois, facturés par le fournisseur de la carte GoodPay (pour la création des cartes, la gestion des flux de transactions…).

NewB a fait le choix de supporter ces coûts pour proposer au coopérateur.rice.s citoyen.ne.s une carte de paiement éthique, avec un programme innovant de redistribution financière vers des organisations sociétales (4.975,90€ ont été récoltés en 2018 pour les coopérateurs A de NewB).

De plus, grâce à ce produit, NewB a pu faire connaitre son projet et attirer des nouveaux membres dans la coopérative. En 2017, +/- 35% des nouveaux membres devenaient coopérateur.rice.s via le site GoodPay, sans doute intéressé.e.s par les services de la carte GoodPay.

Q8 - Est-ce que le capital investi lors de la levée de fond fin 2019 est déductible fiscalement ?

Non, cette opération n’entre pas dans un cadre de déductibilité fiscale.

Q9 - NewB s’engage-t-elle à donner autant de postes à des femmes qu’aux hommes (50/50) et ceci de haut en bas (de la direction générale aux fonctions subalternes) ?

Il s'agit d'un enjeu très important pour NewB. Nous avons fixé un objectif de minimum 40% de femmes au Conseil d’administration et sommes actuellement proche de cet objectif (38%). Les derniers recrutements au sein de l’équipe sont en majorité des femmes. Mais cela reste difficile à atteindre, ainsi pour le poste de CRO nous n’avons eu à ce jour que des candidatures masculines (à l’exception de candidates trop junior pour la fonction).

Q10 - Comment NewB publie-t-elle les offres de job (ou les candidatures aux jobs) ? Je n’en ai jamais eu connaissance, or vous venez d’affirmer que vous recrutez souvent et même récemment.

À de rares exceptions près tous les postes sont publiés pour des questions de transparence et d’égalité d’accès aux postes. Concrètement ces derniers mois cela concernait les postes de Project manager, Responsable Vie Coopérative et CRO, tous publiés sur notre site et généralement relayés via notre newsletter et/ou les réseaux sociaux. Le recrutement de notre futur CFO-COO a fait exception car il travaillait déjà pour nous de manière indirecte.

Q11 - Quelles sont les pistes de recapitalisation envisagées ?

Nous allons, si les autorités nous y autorisent, procéder à un appel public vers la fin de l’année, ouvert à tous les citoyen.ne.s, et en parallèle déjà maintenant démarcher des investisseurs institutionnels.  

Q12 - L'investissement dans le cadre de la campagne de capitalisation sera aussi ouvert aux non-membres qui n’ont pris aucun risque dans la construction. Est-ce juste ?

Votre question est partiellement illisible. Nous essayons d’y répondre avec un risque d’erreur dans la compréhension. NewB accueille toute personne ou entité comme investisseur dès lors qu’il y a un partage de nos valeurs. Il n’y a pas de réflexion aujourd’hui qui nous mènerait à favoriser les coopératrices ou coopérateurs « de la première heure ». Notez qu’il nous arrive de rencontrer l'opinion inverse : certaines personnes considèrent qu'il faudrait donner un avantage à celles et ceux qui pourraient permettre à NewB d’accéder au statut de banque l'année prochaine grâce au capital apporté lors de la potentielle campagne de capitalisation. Nous avons choisi (du moins jusqu’ici) de mettre tou.te.s les coopératrices et coopérateurs sur un pied d’égalité.

Q13 - NewB veut se positionner comme une banque opérationnelle via internet. Est-ce qu’il est prévu d’implanter des agences physiques? Si non, comment pourra t-on avoir des liquidités en porte-monnaie en cas de besoin?

Dans un premier temps, la future banque NewB sera exclusivement une banque en ligne afin de limiter les coûts et de pouvoir directement offrir ses solutions sur l’ensemble du territoire belge. 
Cependant, avec la future carte de paiement NewB, il sera bien possible de retirer du cash dans les automates des autres banques belges. La carte de paiement NewB sera utilisable sur les automates en Belgique mais également à l’étranger et pourra, en outre, être l’utilisée sur la plupart des sites web commerciaux.

Q14 - Les candidats au CA garderont-ils/elles leurs autres activités ou seront-ils/elles au service de NewB uniquement ?

Il faut faire la distinction entre les administrateur·rice·s exécutif·ve·s et non-exécutif·ve·s.
Les premiers font partie de l’équipe et travaillent donc chez NewB quotidiennement. Les seconds consacrent environ 2 jours par mois à leur travail d’administrateur·rice·s. Il ne s’agit donc pas de leur activité principale.

Q15 - Si la banque devient réalité, le capital investi lors de la potentielle campagne de capitalisation est-il un don ou sera-t-il retourné à son propriétaire dans un futur plus éloigné ?

L’argent investi dans le cadre de la campagne de capitalisation deviendra le capital de la future banque. Concrètement, il s’agira de parts coopératives (« d’actions ») qui pourront être revendues plus tard pour une valeur réelle qui dépendra du succès des activités de NewB.

Q16 - Pourquoi utilisez-vous le mot épargne quand vous parlez de capital ?

Les sommes investies dans le cadre de la campagne de capitalisation constitueront bien des parts coopératives (des « actions ») en cas de réussite du projet. Il ne s’agit donc pas d’épargne ! Le terme "appel public à l'épargne" que vous avez pu entendre est en réalité l'ancienne appellation d'une "offre au public de titres financiers".

Q17 - NewB sera une banque normale ou banque d’épargne comme Triodos ?

Si on entend par banque normale, une banque qui permet de gérer son argent au quotidien par le biais

- d’un compte courant (pour domicilier son salaire par exemple et recevoir des virements) ;

- d’une carte de débit reliée à ce compte courant (pour effectuer des payements dans les magasins et en ligne);

- d’un compte d’épargne (pour séparer ses économies de l’argent consacré aux dépenses quotidiennes) 

NewB sera ce type de banque.

Q18 - Vous dites que, peu importe le montant investi dans NewB, chacun.e possède une et une seule voix lors des votes. Or il existe 3 collèges de coopérateurs nécessaires pour avoir la majorité. Votre promesse de "1 part = 1 voix" n'est-elle pas un peu mensongère ?

Pour qu’un point soit approuvé lors de l’assemblée générale, il faut qu’il y ait la majorité simple dans chacun des collèges et ensuite qu’il y ait un consensus entre les 3 collèges. Dans le collège des « B », il y a des personnes physiques qui ont investis entre 20€ et 1000€. Dans le collège des « A », il y a des organisations qui ont investi entre 2000 € et 98.000€. Dans ces deux cas, peu importe le montant de l’investissement, il n’y a pas de différence dans l’influence au sein du collège. Par contre, en ce qui concerne le collège des investisseurs « C », il est vrai que la situation actuelle est différente. Etant donné que les 3 entités du groupe Monceau se retrouvent seules dans leur collège, elles ont de facto un pouvoir (de blocage notamment) que les autres collèges n’ont pas. Nous espérons, dans le futur, avoir d’autres investisseurs institutionnels pour permettre un meilleur équilibre au sein de ce collège également.

Q19 - S’il n'y avait pas d'agence physique NewB, comment pourrions-nous retirer de l'argent ? Cela générera-t-il un coût supplémentaire pour les gens ?

Grâce à la future carte de débit de NewB, les coopérateurs pourront retirer de l’argent liquide des distributeurs à billet en Belgique et à l’étranger.

Au même titre que d’autres produits et services, le modèle de tarification des retraits aux distributeurs n’a pas encore été défini. Un travail de co-création avec des coopératrices et coopérateurs sur la tarification a déjà été entamé lors d’un atelier durant la matinée de l’assemblée générale. Différents modèles de tarification ont été discutés pour les comptes à vue, comptes épargne et cartes de débit que fournira la coopérative.

Q20 - Les administrateur·trice·s nous font penser au scandale de Publifin, 6 administrateur·trice·s supplémentaires ont été élus lors de l'AG de samedi dernier, combien sont-ils au total, quel sont leurs rôles et leur financement maintenant et une fois la banque créée ?

Comme Publifin et la très vaste majorité des sociétés, NewB a recours à un conseil d’administration mais les similarités ne vont pas beaucoup plus loin que ça.

Celui-ci comprend 13 personnes et doit encore être prochainement complété par un·e CRO. À l’heure actuelle, les administrateur·trice·s de NewB opèrent de manière 100% bénévole et se rendent aux conseils d’administration à leurs propres frais.

Étant donné la charge de travail nécessaire pour participer de manière optimale, cela pourrait être amené à changer. Si c’était le cas, les modifications seraient de toute façon menées en toute transparence.

Q21 - Une fois la banque créée, est ce qu'elle aura des comptes à règler avec la banque Hollandaise (Rabobank) ?

NewB travaille avec un fournisseur externe qui émet pour la coopérative la carte GoodPay Prepaid Mastercard®.

Le compte ouvert chez Rabobank permet à ce fournisseur d’approvisionner les cartes prépayées avec l’argent transféré par les coopérateurs. NewB travaille donc indirectement avec Rabobank. Pour le moment, cette collaboration n'est pas destinée à être élargie si NewB reçoit la licence bancaire.

Q22 - Est-ce que vous vous déplacez encore pour aller informer un peu partout ? Je connais quelqu'un qui serait intéressé d'organiser une soirée d'information.

Bien sûr, n’hésitez pas à transférer nos coordonnées à cette personne, nous sommes toujours ravi.e.s d’organiser des soirées au niveau local : Matthias Meirlaen, m.meirlaen@newb.coop (02 486 29 32). Et sachez que cet ancrage local fait partie intégrante de nos valeurs et de notre stratégie de mobilisation et qu’il est très probable qu’une « tournée nationale » à grande échelle se fasse lors de la potentielle campagne de levée de fonds fin 2019.

Q23 - Que se passe-t-il avec les assurances souscrites si NewB n’obtient pas sa licence ? Quels sont les impacts

Même si les incertitudes persistent, nous pouvons d’ores et déjà vous assurer d’une chose : quelles que soient les résultats obtenus, votre assurance ne sera jamais remise en question du jour au lendemain. Nous travaillons avec des partenaires fiables et reconnus pour nos solutions et ceux-ci seront en mesure de garantir la continuité et la qualité de leurs services indépendamment de l’état de notre projet. Lisez à ce sujet notre article de blog.

Q24 - Envisagez-vous de lancer une assurance assistance

Notre assurance auto ainsi que l’assurance carte destinée à la carte GoodPay comprennent déjà des volets assistance. N’hésitez pas à contacter notre équipe d’assureurs pour leur poser toutes vos questions.

Q25 - Quelle est la position de NewB vis-à-vis des logiciels libres, ouverts ?

Le choix d’un fournisseur est guidé par un ensemble de considérations parfois complexes et contradictoires.

1) La réputation : la perception et les a priori que nous pouvons avoir sur un fournisseur influencent certainement notre jugement sur le fournisseur quand celui-ci ou ses produits et services sont préalablement connus et a fortiori quand ils sont très largement connus du grand public.
Sans aucun jugement sur ces a priori et en dehors de tout débat passionnel, nous sommes d’avis que ces a priori sont généralement objectivables et cela ne fait pas l’objet d’une remise en cause.
Certaines difficultés apparaissent quand le fournisseur est un des GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) dont les pratiques à grande échelle peuvent être parfois contestables sur le plan éthique et moral comme nous avons déjà pu le voir dans la presse :
-    Le traçage et profilage des habitudes de navigation, des habitudes achat, des intérêts, des opinions, … des utilisateurs
-    Les données des utilisateurs peuvent être vendues
-    Les batailles juridiques au sujet de la conformité à la règlementation européenne
-    La délocalisation de l’imposition par rapport aux pays où sont exercées les activités
-    Les conditions de travail des employés de ces fournisseurs ou de leurs sous-traitants ne correspondant pas aux normes applicables chez nous
-    …

2) Les contraintes de sécurité : Par ailleurs NewB, en tant que future institution financière, doit se préparer à se conformer à une réglementation très contraignante. Déjà aujourd’hui en tant qu’agent d’assurance un certain niveau de sécurité doit être observé au vu des activités qui nous ont été déléguées par l’assureur.
Les différentes politiques que nous avons développées dans le cadre du dossier d’agrément bancaire ont un impact sur la sélection des fournisseurs : politique d’outsourcing, politique de SLA, politique de gestion de la continuité.
Sans entrer dans les détails, cela se traduit pour NewB principalement de s’entourer de fournisseurs qui peuvent fournir une garantie suffisante sur différentes questions pratiques :
- Le fournisseur ainsi que ses produits et services sont pérennes : nous devons pouvoir compter sur des produits et services qui ne risquent pas de disparaitre du jour au lendemain.

- Le fournisseur peut assurer la continuité des services fournis ainsi que du fonctionnement des produits utilisés : nous avons besoin d’une assurance suffisante que les services d’une banque en ligne ne soient pas interrompus ou qu’une interruption de service reste dans des limites convenues.

- Le fournisseur doit pouvoir assurer un certain niveau de sécurité sur les données hébergées : nous avons besoin d’une assurance suffisante que les données relatives aux comptes bancaires et aux avoirs des clients ne puissent pas être volées ou falsifiées.
- Le fournisseur doit pouvoir assurer un certain niveau de sécurité sur les activités et les processus qui se basent sur ses produits et services : nous avons besoin d’une assurance suffisante que les logiciels ne puissent pas être corrompus.

Plus généralement NewB doit ou devra en tant que banque se conformer à des réglementations et respecter des principes généraux de sécurité :
- RGPD
- Les principes de base de la sécurité : Confidentialité, Intégrité, Disponibilité, Imputabilité, Authenticité, Non-répudiation, Fiabilité

La sécurité étant elle-même analysée et gérée via une grille d’analyse des risques et un cadre de gestion des risques dont NewB doit répondre auprès des autorités.

Pour NewB en tant que future banque, la question principale est donc d’estimer les risques auxquels nous nous exposons suivant les fournisseurs et leurs solutions qui sont choisis.

Nous choisissons, chaque fois selon les critères qui nous semblent pertinents, les solutions qui sont compatibles RGPD, éprouvées et pérennes, stables avec des niveaux de services garantis, certifiées selon des normes de sécurités reconnues.

3) La taille de NewB et la sobriété : Un critère important pour NewB est de choisir des solutions acceptables financièrement parmi celles compatibles avec les contraintes de sécurité.
Dans le coût d’une solution on tient compte aussi des compétences internes nécessaires à l’utilisation/gestion/maintenance de la solution choisie.
On compare le surcout d’une solution par rapport au coût du personnel nécessaire pour utiliser une solution moins chère.
Aussi la petite taille de NewB ne permet pas non plus de consacrer beaucoup de temps à investiguer, d’essayer ou comparer de façon exhaustive toutes les possibilités du marché.
Pour les contraintes de sécurité et pour notre relative petite taille, nous privilégions donc généralement des solutions éprouvées, voir même éprouvées dans le secteur bancaire, chaque fois que cela est possible.

Avantages et inconvénients des solutions open source
Même si nous approuvons l’existence et le développement des solutions open source et des logiciels libres, pour les raisons qui précèdent nous ne pouvons pas utiliser ces solutions.
Nous estimons que ces solutions ne répondent pas, ou pas de façon évidente, aux critères de sécurité auxquels nous devons nous conformer.
Pour NewB il est matériellement impossible d’investiguer les solutions open source ou libres existantes chaque fois que nous avons besoin d’un logiciel et de faire une analyse des risques sur les produits. Ces produits ne sont généralement pas certifiés ou n’offrent pas de garantie, et nous ne pouvons pas réaliser des analyses de risques dans le but de déterminer lequel serait compatible. Nous n’en avons pas les moyens.
Une solution open source ou libre répondant aux exigences énumérées, sans que nous ayons à établir nous-même la conformité, sera toujours une solution envisageable.

Q26 - Est-il prévu de créer une assurance pension ? 

NewB a l’intention d’étoffer sa gamme de produits d’assurance. Nous souhaitons dès lors commercialiser un produit d’épargne pension. Ce produit pourrait voir le jour à partir de l’année 2020.

Q27 - Concrètement, comment passer de 80 à 400.000 € de résultats ? Quelles sont vos pistes ?

Nous ne sommes pas certain.e.s de bien comprendre toute la portée de votre question mais nous serons ravi.e.s d'y répondre si vous la reformulez et l'envoyez à l'adresse info@newb.coop 

Merci encore à tou.te.s pour votre participation. Si l'une ou l'autre question nous avaient échappé, n'hésitez pas à nous contacter via notre adresse info@newb.coop.

Retrouvez les réponses aux questions posées en néerlandais dans la version NL de cet article.