Les assurances au cœur du plan financier de NewB 05/05/2020 . Tom

image that represent Les assurances au cœur du plan financier de NewB

« Mais pourquoi est-ce que NewB veut me vendre des assurances alors que les premiers produits bancaires ne sont même pas encore lancés ?»

 

La question apparaît comme légitime pour toute personne qui n’a découvert que récemment notre coopérative et n’a pas eu le courage de lire le prospectus de la campagne de 2019. Pour y répondre, revenons dans un premier temps sur une autre question récurrente au cours de cette même campagne : « Comment est-il possible de créer une banque dans un contexte financier aussi difficile? »

Malgré la grande motivation qui habite toute l’équipe, l’environnement actuel nous apparaît en effet comme compliqué pour lancer une nouvelle banque. Un des métiers bancaires de base est la transformation : l’argent déposé sur leurs comptes par les clients sert ensuite à accorder des crédits aux personnes qui souhaitent financer un projet. Or, pour le moment, les taux d’intérêt sont particulièrement bas. Cela signifie que les personnes peuvent emprunter de l’argent à des taux attractifs tandis que les intérêts reçus par quelqu’un qui possède un compte épargne sont, pour leur part, très limités (0 % chez NewB, 0,11% pour la plupart des livrets des autres banques). C’est la différence entre ces deux taux, appelée « marge d’intermédiation », qui garantit traditionnellement aux banques une partie importante de leurs revenus. En raison des taux bas, cette source de revenu est aujourd’hui très faible et risque de le rester encore quelque temps.

Il existe évidemment d’autres possibilités de rémunération pour une banque. Chez NewB, il s’agira des bénéfices dégagés dans le cadre des activités de paiements et de la distribution de fonds éthiques et durables. Ces trois sources combinées suffiront-elles à assurer une bonne rentabilité à NewB ?

Non.

Afin que NewB puisse subsister dans l’environnement financier actuel, une autre source de revenus s’avère indispensable. Et c’est là que la vente de solutions d’assurances prend toute son importance.

En 2015, il y a déjà 5 ans, l’assemblée générale a voté en faveur de la commercialisation de solutions d’assurances. L’objectif poursuivi à l’époque est que notre coopérative puisse se soutenir avec la distribution de ces premiers produits. Par après, deux enquêtes seront réalisées auprès des coopératrices et coopérateurs de NewB pour mieux cerner les attentes vis-à-vis de ces produits. C’est sur la base de la seconde enquête menée en novembre 2018, à laquelle plus de 5.000 coopératrices et coopérateurs ont répondu, que nous avons établi nos estimations en termes de ventes et de revenus liés aux assurances. Ces estimations ont ensuite été intégrées dans le plan financier soumis à la BNB qui nous a permis d’obtenir une licence bancaire grâce à un soutien citoyen massif.

Pour que notre banque réussisse, la vente de produits d’assurance se révèle donc essentielle. À défaut, il manquerait une source de revenus à notre coopérative qui s’en verrait déforcée. La sécurité faisant partie des valeurs selon lesquelles nous opérons, cette option n’est en aucun cas envisageable.

En 2020, il est prévu que la vente d’assurances représente la majorité des revenus de notre banque et en moyenne, sur les cinq premières années, les rentrées liées aux assurances devraient représenter pratiquement 40 % des revenus de NewB.

Des assurances conformes à l’ADN de NewB 

L’assurance auto et l’assurance habitation ont été développées avec le Groupe Monceau afin de correspondre à ce que nous estimons nécessaire pour nos produits d’assurance. Simplicité, transparence et la plus grande solidarité possible entre les assuré·e·s dans l’intérêts de tou·te·s. Pour l’assurance Vélo +, nous avons pu compter sur l’expertise de nos collègues d’Aedes pour développer un produit complet et qui répond aux défis lancés par le développement de la mobilité douce.

Précisons finalement que la vente de solutions d’assurance est une pratique répandue dans le secteur bancaire et notre coopérative doit pouvoir se battre à armes égales dans un marché compétitif. Pour cela, nous souhaitons proposer des assurances conformes aux valeurs défendues par notre coopérative.

Donnons-nous dès lors les moyens de nos ambitions collectives car sans assurances, l’avenir de notre banque risque bel et bien d’être compromis.