Si Lehman Brothers s’était appelé Lehman Sisters... 28/04/2020 . Judith

image that represent Si Lehman Brothers s’était appelé Lehman Sisters...

« Si Lehman Brothers s’était appelé lehman sisters, le monde serait bien différent aujourd’hui »,

Christine Lagarde

 

NewB n’a pas attendu la fin du confinement pour adhérer à Women In Finance Belgium. Women in Finance Belgium (WIFB) est une association lancée en juin 2019 qui « appelle à une plus grande diversité des genres dans le secteur financier et souhaite que les institutions financières prennent (davantage) conscience de l’importance de la diversité et de l’inclusion » (1). Si nous avons encore du chemin à faire du côté de l’équilibre des genres dans les équipes NewB, nous prenons le sujet à bras le corps. 

Au début du mois d’avril, nous avons pris contact avec Claire Godding, vice-présidente de l’association et Experte Diversité et Inclusion chez Febelfin (la fédération des institutions financières), afin de devenir membre de WIFB et de signer leur charte. Notre équipe étant en pleine croissance (nous engageons 7 personnes), nous devons parvenir à attirer davantage de femmes (et être attentif·ve·s à la diversité culturelle et linguistique également) afin de nous diversifier. 

Renforcer la sensibilisation à la diversité et à l’inclusion et promouvoir l’équilibre des genres à tous les niveaux au sein du secteur financier sont les deux missions que s’est fixée Women In Finance Belgium. Pour soutenir ces missions, la jeune association encourage l'égalité des chances pour les hommes et les femmes; promeut un leadership inclusif et favorise un environnement transparent, novateur et respectueux pour attirer, retenir et former les talents féminins. L’association comprend actuellement 35 membres et regroupe petites et grandes banques, la Banque Nationale et certaines compagnies d'assurance. 

Au-delà des mots

À première vue, on pourrait craindre une action de « Women washing » mais il existe une série d’obligations concrètes liées à la signature de la charte de Women In Finance Belgium, précise la vice-présidente, Claire Godding. La charte stipule que l’institution membre doit notamment mesurer les plafonds de verre (2)  présents dans l’entreprise, construire un plan d’action concret et en communiquer les résultats. Ceci passe aussi par la culture d’entreprise dans le cadre de laquelle la diversité des genres doit être considérée comme prioritaire dans les ordres du jour des Conseils d’Administration et des Comités de Direction. Par ailleurs, il est essentiel, selon l’association, que la diversité des genres constitue un volet de la vision stratégique de chaque institution financière.

Et c’est là que l’on en revient au titre de cet article

L’intuition de Christine Lagarde sur le fait que le peu de diversité et, plus précisément, le peu de femmes dans les conseils d’administration et comités de direction des banques avant la crise de 2008-2009 a participé au krach boursier semble juste. Elle a été confirmée par une étude du Fond Monétaire international et de l’Observatoire Skema de la féminisation des entreprises . Les banques qui avaient une plus grande proportion de femmes à leur direction se sont montrées plus stables en 2008 conclue cette étude (3). Claire Godding évoque également l'étude d'Erik Larson, publiée dans le magazine Forbes qui démontre « qu’une équipe homogène prendra de bonnes décisions dans 58 % des cas et que si l’on augmente la proportion de femmes, la même équipe prendra de meilleures décisions dans 73 % des cas  » (4). Cette mesure monte à 87% quand on diversifie l’âge et l’origine des personnes en plus du genre. 

Les intérêts pour NewB

En conclusion l’équilibre de genre, au-delà d’être un objectif en soi (pourquoi les hommes auraient-ils plus accès aux postes de pouvoir que les femmes ?), amène une série de plus-values importantes. Il permet de favoriser la diversification des client·e·s, d’innover et de prendre des meilleures décisions (la puissance de l’intelligence collective dans un groupe hétérogène), d’attirer et de garder les meilleurs profils, d’avoir une gestion globale du risque plus solide et de créer un contexte de travail généralement plus inclusif (au-delà du genre). Un équilibre partiel a déjà pu être trouvé au sein de conseil d’administration de NewB (33% de femmes, 67% d’hommes) et nous espérons pouvoir faire mieux pour l’équipe exécutive et le comité de direction à l’occasion de la période de recrutement actuelle. 

L’association Women In Finance Belgium peut être fière de son succès. Début 2020, 90% du secteur financier a signé la charte et 70% ont déjà mesuré leur plafond de verre mais seul un tiers des signataires a déjà mis en place un plan d’action. « C’est souvent un manque de temps et de moyens » déclare Claire Godding dans une interview accordée à Morgane Kubicki dans le Financité Magazine de Mars 2020 « Bon fric, bon genre  » (3). 

Alors soyons plus ambitieux et ambitieuses que les neufs autres acteurs du secteur présents en Belgique et analysé par les chercheuses et chercheurs du Scan des banques en matière d’égalité des genres. Un exercice qui consiste à analyser la présence et l’accessibilité des politiques en matière d’égalité des sexes. Dans cet exercice, aucune des 9 banques ne dépasse la barre des 50% du scan des banques en matière d’égalité des genres ! 

Relevons ensemble le défi de faire mieux et beaucoup mieux dans les prochains mois. Pour rappel, il y a plusieurs postes encore ouverts chez NewB pour le moment dont le poste de CEO au comité de direction. Mesdames, postulez ou faites passer le mot ! Plus d’infos ici : https://www.newb.coop/fr/jobs
 

Informations sur Women in Finance : https://www.febelfin.be/fr/professionnels/article/quel-est-le-role-de-women-finance
 

(1) https://www.febelfin.be/fr/professionnels/article/quel-est-le-role-de-women-finance

(2) « La notion de « plafond de verre » renvoie au fait que les femmes peuvent progresser dans la hiérarchie de l’entreprise mais seulement jusqu’à un certain niveau. Résultat : elles sont en grande partie absentes du sommet de la hiérarchie […] », Définition de l’Institut pour l’égalité des hommes et des femmes, disponible en ligne https://igvm-iefh.belgium.be/fr/activites/emploi/plafond_de_verre, consulté le 20/04/2020

(3) « Qui dirige la finance ? », Morgane Kubicki, Financité Magazine, Mars 2020, p. 5,6

(4) «  Pourquoi la diversité des genres est important dans le secteur financier ? », Febelfin, disponible en ligne : https://www.febelfin.be/fr/professionnels/article/pourquoi-la-diversite-est-importante-dans-le-secteur-financier, consulté le 17 avril 2020